J’aimerais découvrir un peu plus Jésus.

J’aimerais découvrir un peu plus Jésus.

J’aimerais découvrir un peu plus Jésus

Contrairement à l’existence de Dieu, l’existence historique de Jésus-Christ est rarement mise en doute. Il est généralement reconnu que Jésus est un homme qui a réellement vécu en Israël il y a 2 000 ans. Le débat est plutôt celui de sa véritable identité. Presque toutes les grandes religions reconnaissent qu’il était un prophète, un bon enseignant ou un homme saint.

Qui est-il vraiment ?

Le personnage le plus influent de l’histoire

À travers l’histoire, personne n’a fait aussi souvent l’objet de peintures, d’écrits et de compositions musicales que le Christ. Admiré et cité par bien des personnes qui se disent non croyantes, Jésus-Christ continue d’exercer une influence incomparable sur l’histoire humaine.

Plusieurs des compagnons du Christ, alors que ses pieds foulaient cette terre, ont recueilli une grande partie de ses enseignements. Ceux-ci constituent le récit le plus fiable des paroles de Jésus.

Plus qu’un enseignant

Sans aucun doute, Jésus était un enseignant exceptionnel. Tous semblent d’accord à ce sujet. Plusieurs de ses paroles sont devenues de célèbres citations, telles que : « Faites aux autres ce que vous voudriez qu’ils fassent pour vous. », « Ne jugez point afin que vous ne soyez pas jugés vous-mêmes », « Notre Père qui est aux cieux… », etc.

Mais Jésus ne se considérait pas lui-même comme un simple enseignant. Pour bien comprendre ce qu’il a dit au sujet de sa propre personne, les évangiles sont des récits forts utiles. Matthieu, Marc et Luc, tous compagnons du Christ (ou disciples), ont chacun mentionné à trois reprises les déclarations de Jésus à propos de sa mort et de son éventuelle résurrection.

Sa venue était annoncée ?

Des siècles avant la naissance de Jésus, la Bible cite les paroles des prophètes d’Israël qui parlent de sa venue. L’Ancien Testament, rédigé sur une période de 15 siècles par une quarantaine d’auteurs différents, contient plus de 300 prophéties sur la venue de Jésus. Chaque détail s’est réalisé, y compris sa naissance miraculeuse, sa vie sans péché, ses nombreux miracles, sa mort et sa résurrection.

La vie de Jésus, ses miracles, les paroles qu’il a prononcées, sa mort sur la croix, sa résurrection, son ascension au ciel tout indique : que Jésus n’était pas qu’un simple homme, qu’il était bien plus qu’un homme. Jésus a proclamé : “Moi et le Père nous sommes un.” (Jean 10:30), “Celui qui m’a vu a vu le Père” (Jean 14:9), et “Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.” (Jean 14:6).

Sa mort était-elle prévue ?

La première fois où Jésus parle de sa mort de façon explicite se trouve au chapitre 16 de l’Évangile de Matthieu : « Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait […] qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour. » (Matthieu 16 : 21)

Au prochain chapitre, Jésus dit qu’il « doit être livré entre les mains des hommes; ils le feront mourir, et le troisième jour il ressuscitera. » (Matthieu 16 : 22-23)

Puis, en Matthieu chapitre 20, Jésus dit à ses disciples : « Voici, nous montons à Jérusalem [la ville où il allait être tué], et le Fils de l’homme [c’est-à-dire Jésus] sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens [les Romains non juifs] pour qu’ils se moquent de lui, le battent de verges, et le crucifient; et le troisième jour il ressuscitera. » (Matthieu 20 :18-19)

Les évangiles de Marc et Luc mentionnent à leur tour l’enseignement de Jésus au sujet de sa mort et sa résurrection, et ce à au moins trois autres reprises. Parmi tous ses enseignements, c’est le sujet dont on parle le plus! (Voir Marc 8:31; 9:9, 31; 10:33–34; Luc 9:22 , 44 , 51-53 ; 18:31-32)

Pourquoi est-il mort ?

Les dirigeants politiques ne pouvaient trouver aucune réelle offense en Jésus. Alors pourquoi l’ont-ils tué ? C’est parce qu’ultimement Dieu l’a voulu ainsi et qu’il a orchestré les événements afin que cela arrive. Jésus savait ce qui allait se produire et qu’il allait mourir.
Mais pourquoi Dieu voulait-il la mort de Jésus et pourquoi Jésus se serait-il soumis à un tel plan ?

La raison est que l’être humain se situe, dès sa naissance, dans un état de perdition qui le prive de la présence de Dieu et le condamne de manière personnelle. C’est la mauvaise nouvelle pour l’être humain. Il se trouve dans une situation désespérée et irréversible. La marque indélébile du péché en lui le garde dans un état de culpabilité et de jugement devant la personne de Dieu.

Nous avons prononcé le mot « péché » ! Celui que personne ne veut entendre ! Pour faire simple, le péché est tout ce qui n’est pas bien : mentir, ne pas aimer son prochain, la jalousie, la critique, voler (même un gâteau discrètement), l’orgueil, les disputes, … rentre dans la définition.

La bible affirme qu’à cause du péché, la mort est entrée dans le monde et s’est répandue sur tous. Le problème, c’est que la mort nous sépare de la source de la vie. Il se trouve que c’est Dieu qui est la source de toute vie. La mort est donc une séparation de Dieu à la fois sur le plan spirituel et sur le plan physique. Dans ce sens chaque non-chrétien est un homme mort qui marche, séparé de la vie de Dieu à cause de ses fautes et péchés.

C’est lorsque cette réalité est acceptée et confessée que l’Évangile devient une bonne nouvelle car Dieu n’a pas laissé les choses ainsi. Au lieu de nous laisser dans un état de culpabilité devant lui, Dieu est lui-même intervenu dans l’histoire, au travers de la personne de Jésus, afin de nous réconcilier avec lui.

Dans son amour parfait, Dieu a trouvé le moyen de sauver l’humanité sans compromettre les normes de sa parfaite justice, en envoyant Jésus, son fils :

  • Prendre part à notre humanité ;
  • Mener une vie parfaite, selon les intentions de Dieu ;
  • Donner sa vie en mourant pour payer le prix de notre culpabilité ;
  • Revenir victorieux sur la mort.

Voici la bonne nouvelle : Dieu est entré dans l’histoire de l’humanité par le moyen de l’incarnation et le don de son Fils, Jésus, afin de nous réconcilier avec lui.

En effet, Jésus est venu pour : « donner sa vie comme la rançon de plusieurs. » (Marc 10:45)

Alors quelle est la différence entre Jésus et les autres fondateurs religieux ?

Nous te proposons la lecture du texte suivant « Un fondateur ressuscité »

Veux-tu en savoir plus ?

Si tu souhaites avoir plus d’informations sur Jésus, nous t’invitions à venir nous rencontrer dans notre église. Nous n’avons pas toutes les réponses, mais nous sommes disponibles pour t’accompagner dans ta démarche spirituelle.

Nous t’encourageons à lire la Bible par toi-même et te suggérons de commencer par les Évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean. Tu peux la lire en ligne (http://www.lirelabible.net ) ou si tu en désires une version papier, nous nous ferons un grand plaisir de t’en remettre une lors de ta visite parmi nous.

Fermer le menu